SCORBUT...

Né sous la forme d'un site satirique, Scorbut est avant tout un collectif d'artistes renommés œuvrant dans une multitude de domaines : dessin, caricature, peinture, musique, sculpture ou encore l'élaboration de vitraux.

 

 

 

En 1998, à la veille de la Coupe du Monde en France est lancé Scorbut, premier site satirique au monde. Fondé par Cabu, Kerleroux et Wozniak, tous dessinateurs du Canard Enchainé, il est originellement destiné à protester artistiquement contre l'évènement sportif et les sommes colossales alors dépensées par l'État pour son organisation. Une compétition qui, aux yeux des trois caricaturistes, raisonne comme de véritables Jeux de Rome contemporains destinés à détourner l'attention de la plèbe française des problèmes sociétaux de l'époque.

 

 

 

Chaque semaine, l'équipe publie dessins et courts textes avec comme unique thématique le football, ses finances et les dérives qui l'entourent.

 

L'engouement suscité par cette nouvelle plateforme d'expression pousse très rapidement d'autres artistes à rejoindre Scorbut. Viendront appuyer la créativité du site, des amis du Canard Enchainé ( Cardon, Guiraut, Delembre ) et de Charlie Hebdo comme Charb, Wolinski, Tignus, Luz ou encore Honoré.

 

 

 

Scorbut obtient un bel accueil auprès du public et des médias. Les articles et interventions radio à propos du site satirique sont élogieux et bienveillants. C'est tout naturellement qu'une fois la Coupe du Monde terminée, tous les dessinateurs décident de continuer l'aventure sur le web et d'élargir leur terrain de jeu. Écrivains, journalistes, et personnalités du monde de l'art participent désormais au développement de Scorbut. Le collectif prend forme.

 

Ramon Chao et Ignacio Ramonet prêtent régulièrement leur plume. Manu Chao offre une série de poèmes inédits illustrés par son ami Wozniak. Anne Jouan propose une longue série d'interviews ( Robert Plant, Archie Shepp, Amadou et Mariam, Elvis Costello, …). Fredo Mano Tropo, de son vrai nom Frederic Pages, créé sur le site ses fameuses interviews imaginaires et ses faux journaux intimes. Et Christian dirige une rubrique sur l'histoire des dessins de presse, emblèmes de la liberté d'expression française.

 

 

 

Scorbut s'émancipe de plus en plus et fais ses premiers pas dans l'évènementiel. En s'associant avec Jean Baptiste Botul, philosophe né de l'imagination de Frédéric Pages, le collectif propose en (METTRE LA DATE) d'organiser un baccalauréat dessiné. Dessinateurs et comédiens y improvisent en public sur les véritables sujets de philosophie délivrés le matin même aux jeunes lycéens.

 

Dans ce même esprit d'humeur et de satire, Scorbut et Botul organise « le procès de buffe » au Divan Du Monde à Paris, premier - et à ce jour, seul – procès publique de Jacques Chirac, Daniel Mermet jouant le rôle du procureur entouré de vrais avocats.

 

 

 

Dans ce même laps de temps Scorbut décide enfin d'exposer ses dessins. L'évènement a lieu à la librairie Mona Lisait à Paris. Les œuvres de la séria Sarkozy rencontrent un succès certain auprès du public.

 

 

 

A partir de 2008, Scorbut revient à ses premiers amours et les textes laissent de plus en plus de place aux dessins que beaucoup qualifie chaleureusement « d'impubliables du Canard Enchainé ».

 

 

 

Dès 2011, une grande période d'expositions et d'éditions prend place. La parution hebdomadaire prend fin au profit de publications plus spontanées, qui traitent plus les sujets sociaux que l'actualité du jour. La colonne vertébrale de Scorbut ( Cabu, Wozniak, Cardon et Kerleroux) alimentent alors principalement le site.

 

 

 

En 2014, de nouveaux artistes sont invités à rejoindre le collectif en perpétuel mouvement ( Vera Makina et Adelinaa, dessinatrices au Canard Enchainé, le sculpteur Cébé, suivi du vitragiste Léo Ameri en 2016).

 

 

 

L'attentat contre Charlie Hebdo et la mort de Cabu n'entrave en rien la volonté de Scorbut de perdurer. Il est admis, dans ce cas précis, que le plus beau des hommages est de continuer crayon en main. Le collectif de Scorbut en fait un devoir.

 

 

 

Le site s'est enrichit en documents d'archives et vidéos et ne cesse de multiplier les projets. Organisation d'expositions, ciné-club, street-art, collaboration avec le Prix de la Démocratie fondé par l'Institut Mars Saigner ou encore avec le DAL (Droit Au Logement) font parti des activités en cours ...

 

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.